mardi 28 juin 2016

Torture 3



     Un pèlerinage est établi au sein de notre petit groupe de pêche et il est grand temps d’entamer notre ruée vers les grosses truites des lacs d’altitude.

Comme pour chaque année la pêche sera difficile, mentalement et physiquement mais l’instinct nous pousse à tenir, lancers après lancers, des heures durant jusqu’à la touche ; celle qui nous dévoilera peut être ce poisson tant espéré…
Voilà pour le côté spirituel de notre histoire mais ce qui réunit aussi les pêcheurs c’est la détente. Pendant ces quelques jours de pêche les repas ont une place très importante et chaque aliment sera aussi méthodiquement choisi que les leurres qui ornent nos boites !
Donc si je récapitule la recette pour un bon pèlerinage c’est : une quête d’un bel esprit qui réunit de bons amis et de la bonne bouffe pour le côté convivial et 8 heures de pêche en float tube pour éliminer tout ça… Cerise sur le gâteau : faire ça sur un spot pas trop dégueu et si possible avec du fish ! (le repos salvateur n’y a pas sa place)

Pour la suite de notre histoire il n y a pas grand-chose à dire. Une fois le rythme pris les journées s’enchainent sur la même base : On se lève, on pêche, on mange et on dort, on rêve qu’on pêche, on se lève, on pêche etc etc… Bon j'avoue on fait un peu les couillons aussi...

Et la pêche alors ????

Si j’ai nommé cette destination « la torture » c’est bien pour la difficulté à faire du poisson ! Le lac est magnifique mais très grand et les poissons sont mine de rien assez difficiles à trouver.

Comme tous pêcheurs on a bien tenté d’élaborer des théories toutes plus farfelues les unes que les autres mais un leurre a vraiment fait la différence pour moi ! Le black minnow de Fiiish. Je ne parle pas souvent du matériel que j’utilise mais quand c’est mérité bin, c’est mérité ! Alors place aux images!!!!

Mon sauve bredouille !

Jusqu’ à ce séjour je connaissais le leurre souple monté en texan avec sa tête plombée mais je ne l’avais pas testé. La matière est bluffante et les animations qu’on peut effectuer sont parfaites pour les grands lacs (et à mon avis quel que soit le carnassier recherché). Bref tout ça pour vous dire que j’aurais fait tous les poissons du séjour avec ce petit black minnow de 9 cm y compris les nombreux décrochés mais ça c’est encore une autre histoire…


Le moment inespéré…

Cette dernière touche, je ne risque pas de l’oublier. Un lancer dans un amas de troncs et la sensation d’être pris sur le fond, mais non cette lourdeur se déplace.  Débutera alors un combat de titan dans une petite crique pleine de bois morts durant lequel le temps n’existe pas. Et quand je me réveille de cette déferlante d’adrénaline il est bien présent, un lingot d’or de 70cm ; un rêve devenu réalité. 

"Un pèlerinage est fait de tourmentes, d’aventures, de rires et de douleurs mais il sait aussi récompenser ses fidèles."

7 commentaires:

  1. Bravo l ami,joli report et une aventure plus que fantastique,tjr un plaisir de suivre tes exploits...tight line😉😉😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup Hatim!!! au plaisir d'en partager une avec toi d'aventure!!

      Supprimer
  2. Bravo l ami,joli report et une aventure plus que fantastique,tjr un plaisir de suivre tes exploits...tight line😉😉😉

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. merci bien, c'est clair que l'endroit est splendide!

      Supprimer
  4. Ha! Mais quel poissons fantastique! Beau récit et plaisant à lire😉.

    RépondreSupprimer