jeudi 30 juin 2016

Dernière ligne droite pour Miramichi



Samedi 2 Juillet 2016 je serai dans l’avion pour je l’espère une semaine de folie furieuse! Au menu, deux espèces mythiques et mystiques seront traquées avec acharnement!!
Je parle du bien trop peu connu des français bar rayé et du célèbre saumon atlantique. 
Deux poissons qui étrangement se retrouvent colocataires des fleuves côtiers de l’atlantique américain. Tout cela s’explique par leur caractère anadrome qui les pousse à entamer de longues migrations et à remonter dans les cours d’eaux. 

Déléguer l'organisation à une agence de voyage...

Pour assurer le coup et ne pas perdre de temps en prospection diverses, recherche d’hébergement et toutes contraintes administratives j’ai décidé de partir avec l’agence DHD Laika qui propose pas mal de voyage spécialisé pêche et chasse dans les quatre coins du monde.  C’est certes très différent de ce que je fais d’habitude mais je pars serein et uniquement concentré sur ma pêche.
Anticiper l'apprentissage technique et acquérir le matériel...

La préparation d’un tel voyage se fait bien en amont. Les différentes techniques sont à calculer pour arriver sur place avec des schémas de pêche bien étudiés. Pour ça ; internet et les relations que l’on peut y construire sont devenu incontournables !
Parlons de ce qu’il faut embarquer : Il est clair que quel que soit le voyage de pêche, le matériel et sa qualité seront garants de la réussite. Les produits dont je vais parler sont et seront vraiment utilisé. (Il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais de publicité mensongère sur mon blog et si je décide de mettre des marques et des produits en avant c’est qu’ils le méritent largement. Puis le but est aussi de donner quelques tuyaux aux futurs touristes halieutiques ; bref passons donc à du concret).

Pour la bagagerie et l’outillage je fais confiance depuis de nombreuses années à la marque française HPA. Leurs produits sont à la hauteur des plus exigeants et qui durent vraiment dans le temps. C’est un vrai investissement et quand on y a gouté, bin, on trouve ça bon !


Pour le matériel de pêche je pars avec 2 cannes mouches :

-1canne (Ron thompson force travel 2)de 9 pieds 3 en soie de 8.

-1canne (Vision Big Daddy) de 9 pieds soie de 9.


Mes soies sont flottantes et je pourrai en cas de besoin y rajouter un polyleader qui fera descendre les streamers dans une couche d’eau inférieure. Pour le bar rayé je compte tester pas mal de taille et de coloris de streams différents afin de trouver la nourriture du moment. Pour le saumon, je me contenterai de suivre les conseils du guide.

Le moulinet que j’utiliserai est plus que terrible : Loop Evotec G4 HD en taille 8/10. Une grande capacité de stockage pour y rentrer beaucoup de backing et la soie en 9 # sniper forty + de Airflo pour shooter bien loin ! Cette soie sera parfaite pour le bar rayé. Pour le saumon j’utiliserai une soie en 8#.
Je pars également avec une canne spining (illicium caperlan) de 2m40 en 4 brins en puissance 10/40 gr d’action fast (de pointe). Le moulin (shimano super 4000) qui l’accompagnera sera garni en tresse de 18 centièmes avec bas de ligne fluoro entre 30 et 40 centièmes.
Cette canne sera prévue pour les leurres de petites taille et les leurres souples pour sa sensibilité.
Pour finir j’embarque une canne casting très récemment produite de 6pieds 6 et de 60gr de puissance : La Abu Garcia World Monster en 4brins composée à 74% de fibre de verre pour lancer très loin et résister d’avantage aux chocs subits lors des voyages. Sa prédilection sera les gros leurres de surface et la recherche des gros poissons ! Pour conserver sa férocité je lui ai collé un Révo Beast, primé à l’efftex 2014 comme meilleur moulinet casting. Une pure merveille qui excelle dans le genre petit mais très costaud ! Ratio 7.1.1, frein avoisinant les 10 kilos il fait peur à la peur !
Cet ensemble est vraiment génial car la canne n’est pas raide et procure beaucoup de sensations et ce, même sur des bass de 35cm. Par contre sa réserve de puissance parait monstrueuse et ça tombe plutôt bien car en voyage de pêche on ne sait jamais sur quoi on va tomber !

Quels leurres j’embarque ?

Pour le fun j’ai sélectionné une panoplie de leurres de surface entre poppers et stick baits réarmés avec un seul hameçon simple au cul, bien sûr j’ai écrasé la totalité des ardillons… Et oui ; comme d’hab quoi !
Pour assurer le coup j’ai pris quelques leurres souples, les slugs étant bien efficaces d’après les locaux mais là où je risque de faire la différence c’est avec l’armada de black minnow et de crazy sand eel de chez fiiish. J’ai le sang à moitié Breton et les bars rayés vont gouter au ferrage mode kouign-amann !! Plus sérieusement ces leurres sont finement programmés par des pêcheurs pour prendre les bars français qui sont très éduqués donc je ne veux pas tuer la peau de l’ours avant de l’avoir mangé mais il y a de fortes chances que ce soit un festival…
Tout cela dit un voyage de pêche reste très instable, on a beau mettre le maximum de chance de notre côté, il y a toujours des facteurs insaisissables et c’est ce qui donne une dimension magique et un suspense insoutenable !

J’espère donc revenir avec des images plein la tête et plein mes cartes SD afin de partager tout ça !

LET’S GO!!!!! C' EST CHAUD!!!!!!!

4 commentaires:

  1. Ah veinard, bon voyage, éclate-toi bien ! Pendant ce temps je serais en vacances dans ton sud pour pêcher certains de nos spots communs sur Vidourle et Gardon ;-)

    RépondreSupprimer
  2. au oui, veinard, tu peux le dire;;; profites bien; peut etre a mon retour pour une session!

    RépondreSupprimer
  3. bravo pour les hameçons simples sur les PN, l'exemple a montrer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, mais oui c est ce qu il faut faire!!! meme si les gens ont du mal a racheter des hameçons!

      Supprimer