jeudi 23 mai 2019

Le jour où j'ai failli arréter la pêche

            Il était une fois un samedi; un jour joyeux comme tous ceux qui commencent par un réveil de bon heure destiné à la pêche! On est en Décembre, la matos a précieusement été préparé la veille; et oui plus on vieilli et plus on prend conscience de la valeur de ces moments.

Flo s'est lui levé encore plus tôt car il a des bornes à faire mais tout ça, vous vous en foutez, enfin ce n'est que votre avis même si je le trouve déplacé...
J'ai bien envie de lui faire plaisir et au programme: Découverte des zones à brochet de la région avec 3 ou 4 spots à parcourir. On est content, on roule sous un reste de brume et honnêtement je le sens bien.
Très vite on revient sur terre (ouais ça n'aura pas duré longtemps) et on se rend compte que la pêche ne sera pas si évidente. On voit quelques brochets mais ces derniers font la gueule. Une belle bande de batards plus malins que nous.
Alors je m'dis qu'le pote n'est pas venu pour rien et je l'amène dans ma tanière secrète... Un bout de rivière difficile d'accès où évidement le poisson est plus présent et plus tranquille. Le genre de coin qu'on garde pour soi puisqu'on imagine être le seul à le connaître; et c'est bien d'y croire.. (Même si c'est faux...) Ca donne un peu plus de pétillant, de palpitant, de surprenant, de toboggan à cet endroit "secret"...


Bref on y va, on y pêche et je trouve 2 leurres qui font suivre du broc mais encore une fois ils ne se piquent pas! Pffff ça commence à me gaver mais au moins on voit de l'action.
Le savage gear 3d bleak glide swimmer et le 4play v2.
Le premier pour sa nage en S va bien pour les bordures avec peu d'eau et le 4play v2 va super bien pour du stop and go .
On avance dans le lit de la rivière en wdares.  Petit à petit la profondeur augmente et là; j'me sens bien j'annonce même "spot à big mama!!"
Je colle le 4play v2 à l'agrafe, lance comme un pro au raz de la bordure (waouuu) et entame une récupération canne haute en twitch secs espacés de pauses de quelques secondes.. L'eau est froide et claire alors on y va doucemanette.
Plongé dans la concentration d'un mathématicien boutonneux je suis prêt à combattre la fameuse bête aux 700 dents! J'y crois tellement que j'dois me la péter grave mais tant pis, Flo est gentil et saura oublier ce manque d'humilité puisque je viens de prendre une touche! Une petite tape, et j'en suis sur, ce n'était pas une branche.
Alors, bourré d'adrénaline je relance, exactement au même endroit. Plouff, je mouline lentement, exerce d'un magistral coup de poignet une saccade, une pause, et BIIIMMM  je prends une belle décharge, c'est pendu! Je ferre instantanément car je le savais; ça allait mordre! ET OUUUIIII!!!
Ca part assez vite sur la droite et ça monte direct en surface mais je vois un truc chelou monter en surface; je fronce les sourcils...On dirait le groin d'une carpe. Ca repart de plus belle sous l'eau mais sur la gauche maintenant. En tout cas le frein chantonne, ça à l'air puissant et Flo vient à mes côtés me prêter main forte.
La bête perce la surface et là, on en tombe sur le cul. C'est pas une carpe! C'est pas un broc! C'est pas un poisson ce bordel! C'est une loutre! Oui oui, une loutre, une loutre, une putain de loutre! C'est beau une loutre, c'est doux, c'est mignon, mais c'est surtout accroché à mon leurre! Ohhh Non, voilà l'affaire...
Elle est prise par une de ses mains, non mais c'est vraiment une loutre sérieux, j'en crois pas mes yeux, j'ne savais même pas qu'il y en avait ici! Elle a du attaquer le leurre et l'attraper avec ses pattes mais là elle est bien piquée, monte en surface, tire de son côté et nous; on est comme des cons.

A ce moment croyez moi, j suis pas fier, la pauvre couine et j'ose pas tirer dessus. Puis franchement comment faire si elle arrive vers nous.. J'envoie Flo au charbon avec mon épuisette mais il risque de se faire déglinguer. La bestiole est bien tendu, elle montre les dents.
A cet instant croyez-moi que je le regrette le super plan du lancé parfait avec la petite animation qui va bien. J'en ai même envie d'arrêter la pêche!
Il va falloir faire quelque chose, alors on laisse tomber l'idée de s'en approcher et je la laisse s'approcher d'une branche. C'est peut être une connerie mais ce petit mammifère est loin d'être stupide. la loutre s'entortille et réussi à se décrocher en plantant le leurre dans la branche en moins d'une seconde. OUFFF... Quel soulagement. Là j'me dis "heureusement que j'écrase mes ardillons". Sans ça, elle aurait pu finir accrochée elle même à la branche et au leurre, elle aurait pu d'avantage se blesser.  Mais bon c'est terminé et tant mieux. Un peu confus, fourbus, barbus, on quitte la zone. Cette scène, on est pas prêt de l'oublier.


Moralité, ça sert toujours de prendre un max de précautions à la pêche. On ne sait jamais ce qu'il peut se passer et une catastrophe peut vite arriver. La pêche n'est pas une activité sans risque et sans dommages et malheureusement on ne gère pas tout... Ces hameçons sont dangereux et qui sait où les vôtres finiront?? Je l'espère; surtout pas dans une loutre...

lundi 20 mai 2019

Pour la fête des papas, apporte-moi une xlnt3 !



       A l’approche de la fameuse fête il est grand temps de donner quelques infos, l'air de rien..

Et je vais être honnête avec vous : Ces xlnt3 (dont le lien est là) sont vraiment super sympas!! Alors oui, je vais un peu faire la promo de cette série de cannes, ça change un peu de mes article habituels mais le côté technique des produits est également intéressant à développer ! Puis franchement ça fait un bail que je ne me suis pas occupé du blog! mais pas d'inquiétude , je vais relancer la machine et les projets vont déborder! 
Allé je retourne sur la canne!
Franchement cette canne, elle a une multitude d’atouts dont le premier sera le prix ! On le sait, personne ne roule plus sur l’or et maman guette toujours, manche de balai à la main prête à vous déboîter la mâchoire au moindre achat pêche !
A vous donc de la jouer fine, soyez malin et mettez en avant les avantages de cette merveilleuse canne ! 
A commencer par son premier atout ; le prix ! De ce côté vous ne serez pas déçu la fourchette des s’étalant de moins de 100 euros à 119 euros pour les modèles les plus puissants. Son deuxième atout est la diversité de modèles développés par la marque. 

On a des deux brins et des 4 brins que voici ; que voilà :

ITEM NO.
LENGTH
CASTING WEIGHT
SECTIONS
TRANSPORTLENGTH  WEIGHT
62359
7' 213cm
2-10g
2sec
108cm                              103gr
62360
7' 213cm
5-18g
2sec
108cm                              108gr
62361
7' 213cm
10-40g
2sec
108cm                               122gr
62362
7' 213cm
20-60g
2sec
108cm                               147gr
62363
7' 213cm
40-80g
2sec
108cm                                 156gr
62364
8' 243cm
3-18g
2sec
124cm                               118gr
62365
8' 243cm
7-25g
2sec
124cm                               127gr
62366
8' 243cm
12-40g
2sec
124cm                                133gr
62367
8'3" 251cm
up to100g
2sec
128cm                                 195gr
62368
8'3" 251cm
up to150g
2sec
128cm                                  199gr


ITEM NO.
LENGTH
CASTING WEIGHT
SECTIONS
TRANSPORT LENGTH
WEIGHT
62374
7’ 213cm
5-18g
4sec
64cm
100g
62375
7’ 213cm
10-40g
4sec
64cm
114g
62376
8' 243cm
20-80g
4sec
73cm
159g
62377
Trigger 7' 213cm
20-70g
4sec
62cm
153g
62378
Trigger 7' 213cm
>100g
4sec
62cm
165g

ITEM NO.
LENGTH
CASTING WEIGHT
SECTIONS
TRANSPORT LENGTH
WEIGHT
62369
Trigger 7' 213cm
12-45g
2sec
108cm
135g
62370
Trigger 7' 213cm
20-70g
2sec
108cm
164g
62371
Trigger 7' 213cm
up to100g
2sec
108cm
157g
62372
Trigger 8'3" 251cm
up to100g
2sec
128cm
199g
62373
Trigger 8'3" 251cm
up to150g
2sec
128cm
215g


Il y en a pour tous les goûts, du spining au casting !
3 ème atout : Les formats disponibles de la canne : une vraie canne à pêche dans une vraie canne de voyage 4 brins. Et on le sait, malgré tous les progrès de ces dernières années, les cannes "travel" ne sont pas des milliards sur le marché et coûtent souvent assez cher quand on sait que cette dernière risque de prendre quelques pèts… 
Assurément on hésite alors et on peut se retrouver avec un compromis assez déplaisant risquant même de gâcher votre plaisir une fois la canne en main. Je parle de vécu et franchement quand on a l’habitude de pêcher avec de bonnes cannes, la descente en gamme n’est vraiment pas top. Elle occasionne même une gêne technique et morale. 




Autre point positif mais commun aux cannes travel c’est évidement qu’elles rentrent dans le sac et nous évitent de payer un bagage supplémentaire qui vous coûterait au passage le prix de la canne… Donc c’est un investissement plutôt rentable.




ITEM NO.
LENGTH
CASTING WEIGHT
SECTIONS
TRANSPORT LENGTH
WEIGHT
62374
7’ 213cm
5-18g
4sec
64cm
100g
62375
7’ 213cm
10-40g
4sec
64cm
114g
62376
8' 243cm
20-80g
4sec
73cm
159g
62377
Trigger 7' 213cm
20-70g
4sec
62cm
153g
62378
Trigger 7' 213cm
>100g
4sec
62cm
165g
Maintenant parlons ressenti. 
Les éléments une fois ajustés nous proposent quelque chose de très bien équilibré. 
L’action certes différente selon les modèles est vraiment très intéressante puisque l’on a entre les mains une canne à la fois très tactile (carbon toray) mais une longueur un poil supérieure à la norme (6"6) qui lui confère des propriétés de très bonne lanceuse et donc une large polyvalence technique. Et en voyage de pêche c’est plutôt ce que l’on recherche ! 
Pour exemple, avec la spining en 10-40 gr j’ai pêché stickbait, lipless, spinnerbait, leurres souples en texan sans souffrir d’un manque de sensibilité ou d’une action trop fast. Un super compromis alliant résonance et souplesse. 
Du pur confort sur des journées intensives. Pour la casting en 100 gr évidement c’était bien plus fast, une canne qui sera super bien foutu pour pêcher le brochet au jerk mais j’ai quand même pu l’utiliser avec des rubber jig de 14 et 21 gr, du swimbait jusqu’à 18cm et de gros leurres de surface donc encore une fois une plage d’utilisation bien variée.
Voilà, vous savez tout ou du moins ce que j'en pense! Et voici un joli brochet farci avec la casting en 100gr, 4 brins et le 4play v2 en 16cm! 



mardi 18 décembre 2018

Entre les gouttes





Comme chaque année, on l’attend de pied ferme cette saison ! L’automne et son cortège si palpitant de possibilités halieutiques… (Oui je vous vois venir, on est plus proche de l'hiver que de l'automne mais quand j'ai écris ce papier on y était alors voilà hein je suis confus et véner!)
Perso, l'automne m'en fait perdre la boule. On a eu tout l’été pour se chauffer (haha) mais maintenant c’est clairement l’inverse et ça en devient même la guerre !
Tous les poissons sont actifs, ouais tous ! En fait c’est plutôt simple en cette saison : TOUT est possible!En surface, entre deux eaux et au fond il y a du monde, chaque leurre de votre boîte peut se révéler être « le putain » de leurre de la journée.
Les bass se gavent, les perches se gavent, les brocs se gavent et les sandres se gavent ! Et nous ?
Bin on attend un créneau pêche pour aller décoller de la carie et j’ai sérieusement la fraiseuse qui démange !

Un joli bass du début d'automne


Les eaux se refroidissent et les poissons reviennent très prés du bord
Quelques sessions mouches se sont aussi mêlées à la fête avec du chevesne et une jolie carpe; toujours aussi difficiles à farcir!

Evidement avec les jours qui diminuent, les trombes d’eau qu’on ramasse, le taf et la vie en général c’est toujours la même galère pour dénicher quelques heures !
Je repense à ce temps où le temps n’était point cette denrée rare, ce temps ou ma frange fourmillait de jeunes et soyeux cheveux blonds.

Et oui con de vieux que j’deviens réveille-toi d’un grand coup d’godasse dans l’derch et va tremper du fil ! Va donc faire reluire ce frontal amoché par l’érosion sous la pluie froide et saisissante, oui, celle qui picote comme un petit oiseau sur le toit ouvrant d’une belle Citroën BX de 87!
Et oui mes amis, lorsqu’on vieillit, on se parle à soi-même pour se motiver et résultat : je suis chaud patate !


Une vieille perche de 49cm qui impose le respect et une remise à l'eau tout en douceur.

le panic prey aura su décider le dernier bass de ma saison !
Ensemble okuma epixor pour lancer loin!
Session feeder avec mon fils; des moments de pur bonheur!!
Quelques bons choix de spots mixés à une bonne dose de chance peuvent nous offrir le résultat tant attendu ::: du plaisir et du poisson!
Et paff pizza party avec Flo et Morgan
Ce chatterbait m'aura rendu zinzin toute l'année!
Une merveille de la nature...
Mais comme je le disais au-dessus le temps passe si vite que les températures sont bien tombées ces derniers jours. Ça sent vraiment l’hiver et des techniques bien moins variées mais c’est ce que j’apprécie, jouer avec la saisonnalité, les techniques et les espèces qui en découlent !
Le Florian fait le fou; pizzaiolo à ses heures perdues
Fat t tail, le leurre du moment qui enchaina énormément de poissons!
Voilà, l'automne touche réellement à se fin, les conditions se stabilisent et il me vient une subite envie de m’attaquer aux brochets alors j’vous laisse!! Bisous

mardi 30 octobre 2018

La ruée vers l'ouest...





          C’est vrai qu’avec Adrien, l’idée de partir en road trip dans l’ouest de la France nous tarabusquait pas mal ! Et à force d’en parler on a fini par le faire ! Réservation d’une tite piolle sous les pins maritimes, quelques heures de route avec le bateau au cul, session courses éclair et détente, enfin DETENTE !

Les ravages de la drogue.. Ici les effets du 3D river roach de Savage Gear
Ouais mais bon, quand 2 pêcheurs se retrouvent en détente il n’y a pas vraiment de place au repos… Les coups du matin viennent s’enchaîner avec les coups du soir qui s’enchaînent eux-mêmes avec un apéro et un bon petit repas.


La semaine défile plus vite que prévu avec ses péripéties quotidiennes. Au programme on s’était plutôt accès Bass mais au final il y a des perches puis au second final il y a peut-être aussi du brochet enfin si le vent se lève et pour finir on se retrouve avec 8 cannes soit 16 cannes au total dans le bateau et toute la ribambelle de leurres qui vont avec ! 
Mais ce n’est pas grave, on l’aime notre maladie, notre bêtise!

Une fois sur l’eau on peut savourer pleinement ces années d’investissement dans le matériel car il n’y a pas à dire la qualité du matos a un prix et ce « confort » devient gain de temps et de précision lors de nos créneaux pêche. Tout est fait pour rentabiliser et optimiser les minutes sur l’eau !
Un régal de déballer les affaires des autres, hein!
3D Blue Gill de Savage Gear

Je veux dire par là que tout est minutieusement préparé, calculé à l’avance (choix de cannes, de moulinets et de leurres). Mais, car il y aura toujours un « mais » à la pêche, cette dernière se joue de notre patience, se moque de nous…
On se sent nul, on l’est peut être, même surement et on s’en rend compte car on ne suit jamais vraiment les stratégies que l’on avait sciemment préparé, on n’écoute pas les conseils des locaux et pour couronner le tout j’ai personnellement tendance à changer de leurre dès que j’en trouve un qui marche… Si ça c’est pas con…
-« T’as trouvé le pattern ?? »
-« Ouep ; mais je change, y’a peut-être un truc qui marche encore mieux ! »
Voilà-voilà le binôme de l’espace, mais pour retomber sur nos pattes on va dire qu’on est pas là pour scorer et que le fait d’être sur l’eau à raconter n’importe quoi nous rend bien plus heureux que le reste. Du coup bin c’était plutôt ça nos vacances...
Après oui, bien heureusement il y a u des moments poissonneux ; une matinée top water à enchaîner perches brochets et bass. Popper, stick-bait, des attaques dans tous les sens dans un cadre magnifique c’est des sensations qu’on avait presque oublié. Quel plaisir de faire du poisson.



On voit qu'on vieillit mal.. grosse galère pour remonter...

On se rend compte que c’est ce qu’on aime dans la pêche. Pas forcément faire du gros, mais faire du poisson en pêchant light et s’amuser réellement avec des touches régulières !
Ce genre de choses deviennent rares, trop rares. On en a donc profité !


Puis il y a eu ces sessions bass avec des pics d’activités extrêmement complexes à comprendre.
Trouver le leurre qui marche et là, pour le coup s’y fier et insister jusqu’à ressentir les lourdes touches qui illuminent les yeux du pêcheur que l’on est au fond de nous.
Un gros de décroché à la 3Dlinne thru trout, déception!


ça y est , ça rentre et quelle surprise de savoir que ce fish a gobé le 3D river roach 18cm!


Une session bass au big-bait qui restera gravée ! Tous ces moments fabriquent de supers souvenirs comme ce soir là où une douzaine de frelons tournaient autour de la lumière d’entrée… Adrien a du se transformer en « frelon’killer » et tant pis pour la prise de risque et le mur bien trop propre pour nous résister…

Attaque furtive du ninja fou!

Oui c’est pas bien de les avoir tué mais dans la maison la coloc partait du mauvais pied !
Cette petite semaine s’est enchainée avec les rencontres de l’association Black bass France au Temple sur Lot.
Un super week-end avec une super ambiance sans prise de tête, riche en enseignements et en échanges.
Le lot et ses bass boat!

Arnaud médite avant de faire un brochet.


Le top pour bien discuter de ces poissons qui nous fascinent avec des passionnés ! +1 pour les conférences qui nous ont appris beaucoup de chose et franchement chapeau bas à la fédé du 46 qui se bouge grave ! Je vous conseille de vous rapprocher de cette fédé et de jeter un œil aux études réalisées ! Un superbe exemple à suivre !


Niveau pêche sur le lot je vous avoue que je reste sur ma lignée désastreuse à l’instar de l’an passé où j’avais trouvé ce cours d’eau aussi joli qu’incompréhensible.
Une diversité très riche et beaucoup de poissons blancs qui rendent la pêche très technique et ça, ça demande d’être bon pour réussir à tirer son épingle du jeu! 
Qui a dit que les pêcheurs n'étaient pas beaux?

Finale du concours de pitching, les 2 Adrien d'affrontent mais la fougue de la jeunesse l'emportera!

Que c'est beau un faux ferrage!

Sylvain qui fera un joli bass ce matin

Krikri propulsion!

Les beaux goss de la stupide course de float-tube sans palme

Le vainqueur!

Ces petites vacances sont déjà loin derrière nous et l’automne s’est bien installé avec même des allures hivernales… Il va falloir donc profiter des derniers instants d’activités et de l’euphorie alimentaire que provoque l’arrivée des grands froids :!!!!! PROFITEZ-EN !

Merci à Benoit, Matthieu, Tanguy, Louis, Florent (pour vos conseils) Greg et Laetitia, Etienne David, Franck, Poupou, et toute l’équipe BBf pour l’acceuil et le taff admirable que vous faites au sein de l’asso !
Et merci à Adrien pour le partage de ces supers instants!